temples-angkor

Notre périple au Laos se termine à Pakse début février, d’où nous avons pris l’avion en direction de Siem Reap au Cambodge.

À noter que concernant le visa, nous avons pris de l’avance en le demandant en avance au Laos directement à l’ambassade du Cambodge, à Vientiane. Cela nous a coûté $20 chacun (le juste prix) et nous permet de gagner du temps lors du passage de la frontière et éventuellement aussi d’éviter de payer des bakchichs, ce que certains blogs et forums relatent souvent lors du passage de la frontière Cambodgienne. Mais dans notre cas, la douane à l’aéroport de Siem Reap nous a semblé vraiment clean !

Une fois sortie de l’aéroport, nous avons pris un taxi « officiel » et pour 5 USD, nous avons pu rejoindre le centre de Siem Reap. Nous avons indiqué au chauffeur l’adresse d’une Guest House que nous avions sélectionnée. Le chauffeur a tourné un peu dans les 2 rues principales, puis il a dit qu’il ne savait pas où c’était. Donc soit il nous lâchait là où nous étions, soit il nous emmenait voir d’autres endroits pour dormir, des hôtels ou auberges qu’il souhaite nous recommander (sachant que le centre de Siem Reap est tout petit). Nous sommes donc sorti du taxi et avons parcouru les rues du centre ville avec nos 2 sacs chacun. Toutes les 10 secondes, un chauffeur de touc-touc nous sollicitait avec un amical cri de bienvenu : « Tuk-tuk sir ? ». Nous avons finalement trouvé notre auberge qui était à 2 pas.

Grâce à la ténacité légendaire de Nelly BLY qui a épluché tous les guides qu’elle avait en format électronique dans sa Kobo, nous avons séjourné dans une auberge très propre et totalement sécurisée (les gestionnaires dormaient dans le hall d’accueil la nuit). Le résultat s’est révélé être un rapport qualité prix imbattable pour 10 USD /nuit. En plus, la guest house « Angkor Park » est de surcroît hyper bien située dans le centre ville qui est animé. Tous ces touristes semblent affluer en masse pour 2 choses :

1. passer une semaine de vacances dans une « station balnéaire »,
2. visiter les temples d’Angkor qui constituent une des capitale de l’ancien grand empire Khmer.

1. Siem Reap : station balnéaire

Siem Reap

Dès que nous sommes arrivés au centre ville de Siem Reap, nous avons été envahis par ce sentiment de vacances qu’on ressent en général assez facilement dès qu’on arrive dans un haut lieu du tourisme. On se croirait vraiment à 2 rues d’une plage plébiscitée par les touristes du monde entier. Or il n’y a pas de plage mais une autre attraction de taille : les temples d’Angkor.

Même si nous avons trouvé qu’il y avait beaucoup de monde, l’ambiance est vraiment décontractée voir festive, le soleil brille, les gens sont cool et il y a des shops, des bars et des restaurants pleins à craquer un peu partout. De plus, la cuisine est très bonne et tout cela contribue à la bonne ambiance générale. Nous avons d’ailleurs pris un cours de cuisine dans un restaurant tenu par un Français : le Tigre de Papier. C’était une très bonne expérience et si vous voulez en savoir plus, voici les détails : www.letigredepapier.com/html/cooking.php

2. Les temples d’Angkor

La civilisation Khmer semble dater du VIIème siècle. Mais l’empire Khmer a été fondé au début du IXème siècle et a duré jusqu’au XVème siècle. Il était vaste car il couvrait l’ensemble des pays qui composent aujourd’hui l’Asie du Sud-Est. La capitale était placée près de Siem Reap, également à proximité du lac Tonlé Sap. Aujourd’hui, il en reste un ensemble de ruines et d’aménagements hydrauliques hors du commun et classées depuis 1992 au patrimoine mondial de l’UNESCO. Le site a également été retenu pour la compétition des « 7 nouvelles merveilles du monde », sans toutefois avoir été retenu.

Les nombreux touristes que nous avons rencontrés à Siem Reap n’avaient d’ailleurs pour la plupart même pas prévu de se rendre dans la capitale du pays, Phnom Penh. La visite de ces sites architecturaux est devenu aujourd’hui l’attraction principale du Cambodge. Le prix du Pass pour 2 ou 3 jours d’accès aux temples est de 40  USD/ personnes (même prix pour 2 ou 3 jours, 20 USD pour 1 jour). Chaque année, plus d’un million de visiteurs séjournent à Siam Reap pour visiter les temples d’Angkor. Le meilleur moyen de se rendre sur le lieu des différents temples est de réserver un tuk-tuk avec son chauffeur à la journée. Nous avons opté pour celui mis à disposition par notre hôtel pour un prix entre 15 et 20 USD la journée, en fonction de l’itinéraire choisi.

Voici un reportage sur l’histoire Angkor, « la civilisation engloutie », reportage passionnant d’Arte (52minutes). Il explique l’enchainement du changement climatique et de l’érosion des sols entraînant la fin des systèmes hydrauliques. En plus d’un siècle, la cité Khmer a sombré progressivement dans l’oubli. La nouvelle religion officielle, « le bouddhisme du petit véhicule » émerge début 1300 et marque la fin de l’hindouisme et de l’empire Khmer. Depuis cette période ce sont les pagodes et l’architecture de bois qui replace les temples de pierre. C’est aussi à cette période que les futures frontières du Cambodge actuel se dessinent peu à peu, jusqu’à devenir le plus petit pays de la région d’Asie du Sud Est.

Voici le reportage :

Après Siem Reap, direction Phnom Penh, la capitale. Nous avons choisi une compagnie de bus dont les bureaux étaient juste à coté de notre auberge, le Giant Ibis. Ils sont venus nous récupérer devant notre auberge en minibus et nous ont emmenés jusqu’à la gare routière pour le départ en car. Le bus a quitté Siem Reap à l’heure prévue et nous sommes arrivés à Phnom Penh également à l’heure prévue. Le trajet a duré un peu moins de 7 heures pour faire un peu plus de 300 Km. Le car était récent, confortable et nous nous sommes senti en sécurité durant tout le trajet.